Rencontre à Matignon : l'Unsa appelle à une pause de la grève

Après 15 jours de grève et un marathon de négociations, le front syndical se divise. Jeudi 19 décembre, l'Unsa, l'un des principaux syndicats ferroviaires, appelle à une pause du mouvement suite aux propositions du gouvernement.

FRANCE 2

Édouard Philippe, le Premier ministre, est toujours à la recherche d'un compromis. "Nous nous sommes écoutés, nous ne sommes pas toujours d'accord c'est vrai, mais nous pouvons parler ensemble afin de chercher des compromis et c'est heureux", déclare le Premier ministre, après une nouvelle réunion avec les syndicats.

L'Unsa appelle à une trêve pour les fêtes de fin d'année

Même si le gouvernement assouplit son discours sur la pénibilité du travail, il ne lâche rien sur l'âge pivot à 64 ans, ce qui est inacceptable pour la CFDT. "Il y a un point dur qui est toujours celui que nous avions évoqué qui est cette question de recherche de l'équilibre à court terme. L'âge d'équilibre en 2022 est inacceptable pour la CFDT", explique Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT. Pour la CGT, il n'y a aucune avancée dans les discussions, elle appelle à la poursuite du mouvement. Première fracture dans le front syndical, l'Unsa deuxième syndicat à la SNCF appelle à une trêve pendant les fêtes. Quant au Medef, soucieux de l'équilibre financier du régime, met en garde.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"La ligne rouge a été franchie\", réagit aussitôt le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. Il dénonce notamment la mise en place d\'un âge pivot de départ à la retraite à 64 ans. Cette mesure marque un tournant et fait basculer le syndicat dans la contestation.
"La ligne rouge a été franchie", réagit aussitôt le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger. Il dénonce notamment la mise en place d'un âge pivot de départ à la retraite à 64 ans. Cette mesure marque un tournant et fait basculer le syndicat dans la contestation. (THOMAS SAMSON / AFP)