VRAI OU FAKE Existe-t-il des TER introuvables sur le site OUI.sncf ?

La plateforme de la SNCF a été interpellée sur Twitter par une association d'usagers, qui l'accusait de ne pas faire apparaître certains trajets. OUI.sncf affirme qu'il s'agit d'un problème technique.

Un TER des Hauts-de-France, en novembre 2017.
Un TER des Hauts-de-France, en novembre 2017. (MAXPPP)

La SNCF cache-t-elle des trains ? L'Association des usagers des transports Aisne Nord Oise Somme (Autan) a interpellé OUI.sncf, samedi 11 mai, pour lui signaler qu'un trajet entre Laon et Saint-Quentin (via une correspondance à Ham), dans l'Aisne, n'apparaissait pas sur la plateforme. L'association mentionnait précisément un trajet pour le 18 mai avec un départ à 7h34.

Le compte OUI.sncf lui a répondu peu après : "Certains trains régionaux ne sont pas distribués sur notre site bien que circulant. Il s'agit d'une décision des équipes TER et la seule solution dans cette situation est de réserver par d'autres canaux (gare, app SNCF ou site TER régional)", dit le message. Le voyage était en effet disponible sur le site TER de la région Hauts-de-France.

Michel Magniez, secrétaire de l’association Autan, remarque auprès de franceinfo qu'un tel manquement est problématique car il s'agit d'"un trajet entre la préfecture de l'Aisne et la plus grande ville du département". Des internautes ont crié au "démantèlement du service public" ou ont estimé qu'il s'agissait d'un stratagème pour "justifier ensuite la suppression de lignes pas assez rentables".

"Un problème de paramétrage"

L'association Autan partage ces interrogations : "Sans être complotiste, on peut quand même se demander s'il n'y a pas une volonté de cacher des trains, commente Michel Magniez. Comme des lignes sont introuvables sur le site, personne n'achète de billet et on dira que personne ne prend ces lignes-là." Interrogée par franceinfo, OUI.sncf affirme que la réponse postée le 11 mai est "erronée" et qu'elle ne cherche en aucun cas à mettre en avant une ligne plus qu'une autre.

La plateforme propose tous les trains TER sur les sites et l'application depuis 2017.OUI.sncfà franceinfo

Par ailleurs, OUI.sncf assure que la non disponibilité, sur son site, du trajet entre Laon et Saint-Quentin relève d'"un problème technique, un problème de paramétrage dû à la correspondance" à Ham. En réalité, le trajet était trouvable, mais en deux fois. Il fallait ainsi réserver un billet entre Laon et Ham, puis un billet entre Ham et Saint-Quentin. Pas très pratique pour le client.

La correction a été faite mercredi soir et le trajet qui n'apparaissait pas est désormais disponible, assure OUI.sncf. C'est ce qu'a pu constater franceinfo, jeudi en début d'après-midi.

Capture d\'écran du site Oui.sncf montrant un trajet entre Laon et Saint-Quentin (Aisne), avec un départ le 18 mai 2019 à 7h34 depuis Laon, et une correspondance à Ham.
Capture d'écran du site Oui.sncf montrant un trajet entre Laon et Saint-Quentin (Aisne), avec un départ le 18 mai 2019 à 7h34 depuis Laon, et une correspondance à Ham. (OUI.SNCF)

D'autres bugs non réglés

La résolution de ce problème a-t-elle été plus rapide à cause des questions de journalistes de Libération, du Figaro ou encore de franceinfo ? "Nous avons un engagement de réponse sur les réseaux sociaux et sur tous nos canaux de relations avec les clients, répond OUI.sncf. On fait toujours au plus vite quand on a ce type de remontée."

"Parfois, ils sont rapides, mais ce n'est pas toujours le cas", remarque Michel Magniez. Il mentionne, par exemple, un bug entre Paris et la ville côtière du Tréport (Seine-Maritime), "une destination touristique""Quand vous cherchez un train entre Paris et Abbeville (Somme), il y a tout ce qu'il faut. Pareil entre Abbeville et Le Tréport. Mais entre Paris et Le Tréport, il n'y a rien", détaille-t-il. Ce problème, "signalé par plusieurs associations depuis plusieurs mois", n'a toujours pas été résolu, comme l'a observé franceinfo, jeudi.