Cheminots : en quoi consiste ce statut menacé ?

France 2 revient en détail sur le statut des cheminots, remis en cause par un rapport commandé par le gouvernement.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le statut de cheminot est détaillé sur un document d'une cinquantaine de pages, rédigé dans les années cinquante. Aujourd'hui, ce totem est remis en cause. Ce statut comporte d'abord des avantages. Il se rapproche de celui du fonctionnaire : sauf en cas de faute grave, il garantit un emploi à vie, des augmentations de salaire régulières et quasi automatiques et un départ à la retraite possible entre 52 et 57 ans. Le statut de cheminot permet également l'accès à des billets de train presque gratuits : avec leur famille, ils ne paient que 10% du prix de base.

Quelles difficultés en contrepartie ?

Ces avantages sont la contrepartie d'inconvénients. Selon les syndicats, la balance est respectée. Beaucoup de cheminots travaillent la nuit, un dimanche sur deux et parfois dans des conditions difficiles, souvent en extérieur. Mais pour certains économistes libéraux, à l'heure de l'ouverture à la concurrence, ce statut est trop couteux et doit être modifié, y compris pour la SNCF elle-même. En tout, 148 910 agents bénéficient du statut de cheminot avec des métiers différents : 15 000 conducteurs, 7 400 contrôleurs, 31 000 agents de maîtrise, mais aussi des salariés qui travaillent dans des bureaux, 45 000 cadres. Le rapport commandé par le gouvernement conseille de ne plus donner ce statut aux futurs embauchés.




Le JT
Les autres sujets du JT
Voies ferrées de la gare Saint Charles à Marseille.
Voies ferrées de la gare Saint Charles à Marseille. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)