Cet article date de plus de sept ans.

Réveillon : #RentrerEnVie, une campagne contre l'alcool au volant

A quelques heures du réveillon, les pouvoirs publics et les associations de prévention routière, comme chaque année, mettent en garde contre les dangers liés à l’alcool au volant et contre les idées préconçues.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C’est souvent un voeu pieux : “Promis, je ne roulerai pas ivre en rentrant du réveillon !” Pourtant, chaque année, de nombreux conducteurs ne tiennent pas leur bonne résolution. Avec 89% des Français qui vont consommer de l’alcool, "c'est la soirée de tous les dangers ", prévient Jean-Yves Salaun, directeur général de l'association Prévention routière. "Les Français qui ne sortent pas le reste de l'année sortent, les gens boivent plus que d'habitude... ""On prévoit tout dans la soirée sauf le retour. Les solutions existent : dormir sur place, choisir un ‘capitaine de soirée’ qui ne boit pas, il y a des transports en commun gratuits, des taxis... Mais il faut y penser avant ", explique poursuit Jean-Yves Salaun.

Un site dédié

Pour sensibiliser les conducteurs, la Prévention routière a mis en place un site internet, rentrerenvie.fr. L’idée est d’inciter à prévoir son retour de soirée ou celui de ses amis. L’association y dispense divers conseils : retenir un conducteur alcoolisé, s’équiper d’un éthylotest… Elle joue aussi sur la viralité des réseaux sociaux pour diffuser son message avec le mot-dièse #rentrerenvie.

L’autre idée est aussi de lutter contre certaines idées préconçues, explique encore Jean-Yves Salaun. “Il y a une méconnaissance par les Français du temps nécessaire pour éliminer l’alcool. Il faut une à deux heures par verre pour que l’alcool n’ai plus d’effets sur l’organisme. C’est d’autant plus vrai le soir du réveillon que les verres servis entre amis représentent souvent deux voire trois verres dans un bar.

"Il faut une à deux heures par verre pour que l’alcool n’ait plus d’effets sur l’organisme" (Jean-Yves Salaun)
écouter
A LIRE AUSSI ►►► Mortalité routière : 2014 en hausse

Selon une enquête annuelle commandée par les associations Prévention routière et Assureurs prévention, près d’un Français sur deux sera confronté à la question de la conduite ce mercredi soir. La moitié d’entre eux “n’a pas pris de disposition particulière” pour son retour de soirée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.