Prix des carburants : les professionnels touchés par la hausse

Publié Mis à jour
Prix des carburants : les professionnels touchés par la hausse
Article rédigé par
S.Feydel, S.Giaume, M.Marini, France 3 Amiens, France 3 Limoges - France 3
France Télévisions

Les professionnels de la route prennent de plein fouet la flambée des prix des carburants. Face à cette inflation, les entreprises peinent à joindre les deux bouts et doivent réorganiser leurs finances, quitte à se priver. 

Au retour des livraisons, le même rituel, faire le plein. Dans une entreprise de transport de l'Essonne, qui emploie 15 salaires, la facture du gazole plombe le résultat. Le carburant représente un quart des charges de la société. À force de remplir des cuves de plus en plus chères, la patronne a fait ses calculs. En 2019, la facture de carburant s'élevait à 280 000 euros contre 313 000 en 2021, soit 33 000 euros supplémentaires. "Nos clients nous font comprendre qu'ils n'accepteront pas la hausse des prix", souligne Laurianne Raveau, présidente de L-Transport.

Taxis et ambulanciers également concernés

À Limoges (Haute-Vienne), les chauffeurs de taxi ne peuvent pas répercuter les hausses. Olivier Baisse, artisan taxi travaille plus, "10 à 12 heures" contre "8 à 10 heures auparavant. "On ne va pas pouvoir le faire tout le temps", explique-t-il. Autre secteur très dépendant des prix à la pompe : les ambulances. Pour les sociétés, impossible d'augmenter les tarifs, fixés par les pouvoirs publics. La hausse du carburant représente un surcoût de "9 300 euros par mois en plus par rapport à l'année précédente", soit l'équivalent de "trois salaires de chauffeurs", explique Bertrand Bonnet, directeur des Ambulances Godet. L'entreprise a décidé de repousser le remplacement de certains véhicules de sa flotte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.