Prime à la conversion : quand la voiture devient électrique

La prime à la conversion concerne entre autre la transformation d'un moteur à essence en système électrique. Cette pratique à un nom: le retrofit. Elle était longtemps interdite, elle est désormais possible pour tous les véhicules de plus de cinq ans.

France 2

Une dernière fois le son typique d'une 2 CV se fait entendre. Dominique Jolivet, automobiliste, a décidé de changer son moteur essence pour un électrique, "Un peu de nostalgie par rapport au bruit. Mais un avantage quand même avec l'électrique, on mettra moins les mains dedans". Changer son moteur thermique pour un électrique est autorisé en France depuis le mois d'avril, on appelle ça le retrofit. L'avantage : la caisse de la voiture est réutilisable et ne part pas à la casse.

Tout le parc roulant concerné

C'est décidé, la 2 CV de Dominique Jolivet, un modèle vieux de 42 ans, va connaître une nouvelle jeunesse. Dans l'atelier, le mécanicien procède à l'extraction du vieux moteur, pour le remplacer par un électrique. 20 heures de montage en tout, prix : 13 500 euros. Moins une prime à la conversion allant jusqu'à 5 000 euros en fonction des revenus, tout type de véhicule peut y prétendre. Stéphane Wimez, garagiste, explique : "On parle surtout des 2 CV et Méhari, mais cela concerne aussi bien les deux roues, on a des gens qui le font aussi bien sur des scooters, que des camions, des bus. Tout le parc roulant s'il fait plus de cinq ans d'âge peut être restauré".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les phares et la calandre d\'une 2CV Citroën.
Les phares et la calandre d'une 2CV Citroën. (MAXPPP)