Prime à la conversion : le diesel est gagnant

La prime à la conversion ne remplit par vraiment ses objectifs puisque seulement 7% de véhicules électriques sont achetés contre 47% de voitures diesel.

France 2

Grâce à la prime à la conversion, censée encourager la transition écologique, certaines personnes achètent des véhicules diesel polluants. Selon des données récentes, cette prime qui peut atteindre 2 500 €, favorise l'achat d'une voiture diesel dans 47% des cas, contre 46% d'essence et seulement 7% d'électrique. Un concessionnaire installé en région parisienne fait ce constat depuis la rentrée. Le diesel séduit toujours, en partie pour des raisons financières selon des clients.

Des véhicules émetteurs de particules fines

Depuis le début de l'année 2018, la prime à la conversion a été élargie aux véhicules d'occasion, parfois même des diesels vieux de sept ans, émetteurs de gaz toxiques et de particules fines. Ils sont normalement dans le collimateur du gouvernement. Dans une lettre adressée au ministre de l'Écologie, un collectif d'associations et de médecins demande une correction urgente du dispositif. Il demande que les véhicules diesel soient exclus de la prime à la conversion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un automobiliste fait le plein à une station-service de la Ville-aux-Dames, en Centre-Val de Loire.
Un automobiliste fait le plein à une station-service de la Ville-aux-Dames, en Centre-Val de Loire. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)