"Gilets jaunes" : l'inquiétude des commerçants

Face à l'ampleur de ce mouvement citoyen, certains commerçants ont décidé de rester fermés samedi 17 novembre. Des fermetures qui ont poussé les clients à faire des provisions.

FRANCE 3

Vendredi 16 novembre au matin, les files d'attente s'allongent. Samedi 17 novembre, ces pompes à essence de Cognes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) risquent d'être bloquées pendant la mobilisation des "gilets jaunes". Les habitants font des provisions et se préparent. "On ne sait pas à l'avance ce qu'il peut se passer alors en prévision nous sommes venus faire nos courses", explique une riveraine. Les consommateurs risquent de rester chez eux, c'est bien ce qui pose problème aux commerçants.

Une perte d'un tiers de chiffre d'affaires

À Bar-le-Duc (Meuse), l'accès au centre-ville sera bloqué, même les bus seront à l'arrêt. Impossible pour les personnes habitant en périphérie d'accéder au centre-ville. Une des boucheries de Bar-le-Duc restera fermée samedi 17 novembre malgré une perte d'un tiers de son chiffre d'affaires. Les commerçants espèrent que le centre-ville ne restera pas désert très longtemps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gilets jaunes à Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018.
Des gilets jaunes à Narbonne (Aude), le 9 novembre 2018. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)