"Gilets jaunes" : heurts et interpellations sur les Champs-Élysées

Samedi 1er décembre, depuis 9 heures, le face-à-face est particulièrement tendu sur les Champs-Élysées (Paris), entre "gilets jaunes", casseurs et forces de l'ordre.

Samedi 1er décembre, la plus belle avenue du monde est recouverte d'un épais nuage de gaz lacrymogènes. Peu après 9 heures, des individus cagoulés venus pour en découdre s'attaquent aux forces de l'ordre. Ces dernières répliquent à coups de canon à eau et de gaz lacrymogènes. Des casseurs se sont à nouveau mêlés au mouvement et certains revendiquent le recours à la violence. D'autres déplorent ces incidents et appellent à une mobilisation pacifique. "Je trouve inadmissible qu'on en soit arrivé à mettre des lunettes, des masques, pour pouvoir manifester", indique une manifestante.

Dix blessés dans la matinée

Dans les rues adjacentes, des dizaines d'individus déterminés s'attaquent au mobilier urbain pour former des barricades. En fin de matinée, les incidents se multiplient sur les Champs-Élysées à Paris. Plusieurs dizaines de personnes sont interpellées, certaines en possession d'un lance-pierre ou d'un marteau. Les affrontements ont fait au moins dix blessés, dont trois parmi les forces de l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants font face aux forces de l\'ordre aux abords des Champs-Elysées, à Paris, lors d\'un rassemblement des \"gilets jaunes\", le 1er décembre 2018.
Des manifestants font face aux forces de l'ordre aux abords des Champs-Elysées, à Paris, lors d'un rassemblement des "gilets jaunes", le 1er décembre 2018. (LUCAS BARIOULET / AFP)