Fiscalité du gazole : les automobilistes craignent d'être à sec

Le blocage des dépôts pétroliers se poursuit en Bretagne samedi 30 novembre. À l'approche de la grève du 5 décembre, les automobilistes sont inquiets.

France 3

Les stations-service du Finistère sont à sec. Depuis jeudi 28 novembre, les professionnels du BTP ont décidé de bloquer les dépôts pétroliers pour protester contre la suppression de leur avantage fiscal sur le gazole. Résultat, les automobilistes se sont rués sur le carburant. Du côté de Rennes (Ille-et-Vilaine), le ravitaillement s'est déroulé sans encombre, mais les usagers sont inquiets. Samedi 30 novembre, le gouvernement a permis aux routiers de dépasser leur temps de conduite pour fluidifier l'approvisionnement.

Les professionnels du BTP rencontreront les préfets

De leur côté, les professionnels continuent de bloquer les dépôts pétroliers. Le gazole leur coûtera 50 centimes de plus par litre. Un manque à gagner estimé à 750 millions d'euros selon la Fédération française du bâtiment. Déterminés à se faire entendre, les manifestants vont rencontrer les préfets dès lundi 2 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pompe à essence, à Toulouse (Haute-Garonne), le 9 août 2018.
Une pompe à essence, à Toulouse (Haute-Garonne), le 9 août 2018. (REMY GABALDA / AFP)