Cet article date de plus d'un an.

Pénurie de carburant : près de 30% des stations-service touchées dimanche par des difficultés d'approvisionnement

La proportion de stations-service qui manquent d'"un produit au moins" monte à 54,8% dans les Hauts-de France et à 44,9% en Ile-de-France.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Pompes d'une station-service (illustration). (LOUISE THOMANN / RADIO FRANCE)

Le nombre de stations-service touchées par les difficultés d'approvisionnement en carburant "sur un produit au moins" augmente : elles sont 29,7% dimanche 9 octobre à 15h, selon les chiffres du ministère de la Transition énergétique communiqués à franceinfo. Elles étaient 20,1% samedi à 13h.

>> Pénurie de carburant : voici comment trouver une station-service approvisionnée près de chez vous

Les Hauts-de-France sont particulièrement touchés avec 54,8% des stations-service concernées. Dans le détail, elles sont 59,1% dans le Pas-de-Calais et 55,8% dans le Nord. Ces chiffres sont en augmentation depuis samedi. Deuxième région à la peine: l'Ile-de-France où 44,9% des stations sont "en rupture d'au moins un produit" selon le ministère de la Transition énergétique.

"Ce conflit doit cesser"

La ministre Agnès Pannier-Runacher rappelle dimanche  "son appel très ferme" aux organisations syndicales de TotalEnergies et d'ExxonMobil. "Une issue doit être trouvée sans délai dans le cadre du dialogue social, qui doit avoir lieu au sein des entreprises. Les Français ne doivent pas subir davantage les conséquences d’un mouvement social. Ce conflit doit cesser.' Selon elle, un pas a été fait "par la direction de TotalEnergies ce jour pour anticiper les négociations annuelles obligatoires au mois d’octobre, répondant ainsi à l’appel du gouvernement". La CGT TotalEnergies, à la tête de la contestation depuis une dizaine de jours, n'a pour le moment pas répondu à cette proposition.

Agnès Pannier-Runacher souligne enfin l'ouverture des dépôts de carburant et l'autorisation des camions à circuler ce week-end permettant une hausse des livraisons de carburant de 20% ces deux derniers jours. La ministre invite les Français à ne pas se précipiter aux pompes à essence et promet "une amélioration de la situation tout au long de la journée de lundi".

De son côté, TotalEnergies appelle dimanche dans un nouveau communiqué "à la responsabilité de tous, de façon à ce que la compagnie puisse assurer dans les meilleures conditions l’approvisionnement des Français".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.