Blocage des raffineries : y a-t-il vraiment une pénurie d'essence ?

La grève impacte aussi le secteur pétrolier. L'activité est perturbée dans 7 raffineries sur 8 et les accès aux dépôts sont parfois impossibles. Pourtant, la pénurie d'essence est essentiellement provoquée par le comportement des automobilistes.

france 3

En banlieue parisienne, certaines stations-service sont complètement fermées. "Je fais une réserve pour anticiper si la pénurie dure dans le temps", explique une automobiliste. La pénurie est-elle le fruit de la grève ? Selon la CGT, 7 raffineries sur 8 étaient bloquées mardi 10 décembre. "Les salariés exercent leur droit de grève, il n'y a pas d'expédition de produit fini qui sort de Grandpuits", explique Adrien Cornet, CGT raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne).

>> Grève du 10 décembre : suivez la situation en direct

Pas de difficulté d'approvisionnement

Mais selon l'industrie pétrolière, ces blocages ne sont pas permanents. Tout dépend des changements d'équipe dans la raffinerie. S'il y a peu de grévistes à l'intérieur, les expéditions reprennent. Si, pour l'instant, il n'y a pas de difficulté d'approvisionnement dans les stations, il peut y avoir des retards. Ainsi, la pénurie dans certaines stations serait uniquement liée aux craintes des conducteurs.   

Le JT
Les autres sujets du JT
(STEPHAN AGOSTINI / AFP)