Parking : et si vous partagiez votre place ?

À Paris, un automobiliste perd en moyenne sept heures par mois à chercher une place de stationnement. De nouvelles applications permettent désormais de gagner du temps... Explications.

France 2

Le cauchemar du parisien ? La chasse au stationnement. Un automobiliste sur quatre qui circule dans la capitale est à la recherche d'une place. Julien Chazelle en a eu assez de ces galères de stationnement. Ce dentiste qui fait des remplacements dans des cabinets a trouvé une astuce : il utilise un site de partage. Des particuliers y proposent leur parking inoccupé aux automobilistes. En un clic, il réserve sa place.

Un tiers des parkings inoccupé

Le propriétaire l'attend à l'entrée. Ce dernier n'utilise son parking que de temps en temps. Quand il ne l'occupe pas, il  le partage et le loue à la journée. À 17 euros par jour, c'est une économie pour Julien. En louant sa place 15 jours par mois en moyenne, le propriétaire gagne pour sa part près de 200 euros. L'inventeur de cette application, Yoann Benhacoun, est parti d'une petite enquête : sur 500 000 parkings privés à Paris, un tiers est inoccupé à certaines heures de la journée. Aujourd'hui, son site en propose plus d'un millier, dans tous les quartiers. Et il n'y a pas que les particuliers qui s'y mettent, les entreprises aussi. Par ailleurs, d'autres applications proposent également des parkings dans d'autres villes de l'Hexagone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des véhicules Renault garés sur le parking du constructeur à Douai (Nord), le 25 mai 2010.
Des véhicules Renault garés sur le parking du constructeur à Douai (Nord), le 25 mai 2010. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)