Carburants : le président face à la grogne au cours de son itinérance

La journaliste Catherine Demangeat suit le déplacement du chef de l'État dans l'est de la France, une itinérance pour commémorer la Grande Guerre.

FRANCE 3

Emmanuel Macron va-t-il faire des annonces pour désamorcer cette grogne ? "Il doit faire des annonces, mais pour l'instant il n'a pas encore annoncé les mesures qu'il devrait prendre", précise la journaliste Catherine Demangeat, en direct de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). "Il n'est pas sourd à la colère qui monte dans le pays. La journée du 17 novembre s'annonce très suivie. Selon un récent sondage, 78% des Français approuvent le blocage des routes, ce jour-là", rapporte-t-elle.

Une centaine d'habitants attendait le chef de l'État

"Dans ce contexte, difficile d'effectuer sereinement l'itinérance qu'il a commencée hier [dimanche 4 novembre], pour commémorer la fin de la Grande Guerre. Un périple qui doit durer toute la semaine à travers l'est et le nord de la France. D'ailleurs, contrairement à ses habitudes, il n'a pas fait de bain de foule à la sortie de la mairie (...), pourtant une centaine d'habitants l'attendait et avait des choses à lui dire", conclut Catherine Demangeat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron devant la statue de Georges-Clemenceau, à Paris, le 11 novembre 2017.
Emmanuel Macron devant la statue de Georges-Clemenceau, à Paris, le 11 novembre 2017. (FRANCOIS GUILLOT/AFP)