Blocage des gilets jaunes : la colère d'une famille

Combien de "gilets jaunes" se mobiliseront, samedi 17 novembre, pour cette journée de blocage national ? Le pays sera-t-il paralysé ? En attendant de pouvoir répondre à ces nombreuses questions, à la veille de cette manifestation, France 3 a rencontré une famille qui compte bien faire entendre sa colère.

France 3

Pour Delphine et Vincent Cornec, tout est loin. Pour aller dans les magasins, au travail ou à l'école, ce couple doit prendre sa voiture. Matins et soirs, ils parcourent soixante kilomètres pour aller travailler et chaque déplacement doit être justifié. "À l'heure actuelle, je mets, pour un plein, 70 euros. Il y a dix ans de ça, je mettais 50 euros dans un plein. Pour moi, à la fin du mois, c'est une hausse assez conséquente. Je restreins donc mes déplacements pour le loisir", confie ce père de famille. Pour devenir propriétaire, la famille Cornec a fait le choix de quitter Lorient (Morbihan) pour l'intérieur des terres. Dorénavant, leurs deux voitures leur sont indispensables.

Des familles déterminées

"On augmente l'essence pour avoir des voitures écologiques, mais les voitures écologiques coûtent combien ? Les gens en France, ils sont comme nous et ne gagnent pas 12 000 euros par mois", s'insurge Stéphanie Cornec. Dans ce petit bourg breton, tous les habitants ne seront pas mobilisés même si la majorité parle de la manifestation de samedi 17 novembre. La famille Cornec vit sur le seul salaire de Vincent, de 1 400 euros par mois, alors le budget est très serré. Demain, ils iront manifester contre la politique fiscale d'Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
La mobilisation de \"gilets jaunes\" à Vendin-le-Vieil, le 11 novembre 2018.
La mobilisation de "gilets jaunes" à Vendin-le-Vieil, le 11 novembre 2018. (SEVERINE COURBE / MAXPPP)