Londres - Bayonne : Solidarité entre chauffeurs

C’était il y a un mois : un chauffeur de bus était lynché à Bayonne en boulant faire respecter le port du masque. Son décès avait suscité une vague d’indignation, bien au-delà de nos frontières, y compris à Londres en Angleterre.

France 2

Quand il a entendu parler d’un chauffeur de bus français mort après une agression, Rafael, chauffeur de bus londonien a lancé une collecte sur Internet pour aider financièrement la famille, mais aussi "pour les aider émotionnellement, pour leur dire qu’ils ne sont pas seuls", avance ce dernier.  "Philippe ne faisait que son travail. Quand il a demandé aux passagers de mettre leur masque, il le faisait pour la sécurité des passagers", ajoute-t-il.

Les agressions de chauffeur sont courantes à Londres

43 donateurs et un peu plus de 1 000 euros ont été récoltés pour Philippe Monguillot, 59 ans, mortellement agressé à Bayonne au volant de son bus le 5 juillet 2020. Un soutien qui a ému son épouse Véronique. "Cela prouve qu’il y a des gens humains. Je ne sais pas parler anglais mais je les remercierai avec le cœur", témoigne-t-elle. Si les chauffeurs londoniens partagent le deuil de cette famille française, c’est aussi parce que les agressions de chauffeur sont courantes à Londres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les participants à la marche blanche en soutien au chauffeur de bus agressé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le mercredi 8 juillet 2020.
Les participants à la marche blanche en soutien au chauffeur de bus agressé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le mercredi 8 juillet 2020. (IROZ GAIZKA / AFP)