Le Gallant, un navire marchand qui n'utilise que ses voiles

On a tous l'image de ces océans traversées par d'immenses cargos et porte-containers très polluants. Pourtant, il existe encore des navires marchands qui continuent d'utiliser leurs voiles pour avancer.

France 3

Gallant est une goélette de 37 mètres, et elle arrive tout droit du Portugal. 35 tonnes de marchandises reposent dans ses cales. L'huile d'olive, le porto, les amandes, le miel ont été achevés à la seule force du vent et des bras de l'équipage. "90% des choses qu'on utilise dans la vie quotidienne sont transportées sur des bateaux. C'est mauvais pour le climat et la santé des villes où il y a de grands ports. Il faut trouver d'autres solutions", explique Astrid Kause, matelot à bord du Gallant.

Une attraction pour les habitants

L'arrivée dans le vieux-port de Noirmoutier (Vendée) est délicate. Le voiler doit manœuvrer et être remorqué. Il attire une foule d'habitants et de touristes. Une chaîne humaine se forme pour décharger le navire. De l'équipage aux clients du navire, tout le monde met la main à la pâte. Le Gallant tranche avec la plupart des autres navires commerciaux, qui utilisent du fuel lourd, l'un des carburants les plus sales au monde. Certaines entreprises essaient de trouver des solutions alternatives, comme tracter les portes-containers par des cerfs-volants, ou encore mettre au point des cargos à voile.

Le JT
Les autres sujets du JT
On a tous l\'image de ces océans traversées par d\'immenses cargos et porte-containers très polluants. Pourtant, il existe encore des navires marchands qui continuent d\'utiliser leurs voiles pour avancer.
On a tous l'image de ces océans traversées par d'immenses cargos et porte-containers très polluants. Pourtant, il existe encore des navires marchands qui continuent d'utiliser leurs voiles pour avancer. (FRANCEINFO)