"Le conducteur était dépassé par les événements" : des passagers évacués sur les voies du RER A à Paris après une panne

Les faits se sont déroulés vendredi en fin d'après-midi. Les voyageurs concernés, qui ont dû marcher dans le noir pendant de longues minutes, ont mis en ligne sur Twitter des vidéos et des photos. Ils dénoncent l'inaction des agents de la RATP.

Une panne mécanique survenue vendredi 29 juin vers 17 heures sur le RER A, à Paris, a obligé  des passagers à sortir du train et à marcher sur les voies.
Une panne mécanique survenue vendredi 29 juin vers 17 heures sur le RER A, à Paris, a obligé  des passagers à sortir du train et à marcher sur les voies. (@rudoman79)
Les voyageurs se seraient bien passés de cette balade dans les entrailles de la capitale. Vendredi 29 juin en fin d'après-midi, un RER A s'est retrouvé en panne à la station Châtelet, à Paris. Le train a dû être évacué entre cet arrêt et le suivant, Gare de Lyon. Fait rare, les usagers ont été priés de descendre directement sur les voies et de marcher jusqu'à la station la plus proche. Les témoins présents parlent sur les réseaux sociaux de mouvements de paniques et de malaises, consécutifs au manque d'information sur cette évacuation. 

Peu après 17 heures, la RATP annonce sur Twitter l'interruption du trafic entre les gares de Nation et Auber, sur la ligne du RER A. Une porte-parole de la RATP évoque "une avarie matérielle entre Châtelet et Gare de Lyon"

Les voyageurs présents à l'intérieur de la rame témoignent, sur les réseaux sociaux, de coups de frein brutaux. Dans une lettre qu'elle compte envoyer à la RATP, et qu'elle a transmis à franceinfo, l'internaute Raoudha El-Hadj-Yedder mentionne "un freinage si violent qu'on a entendu des détonations puis senti une forte odeur de brûlé"

Les voyageurs ont dû être évacués, une procédure rare mais inévitable dans cette situation, selon la RATP. "Celle-ci s'est déroulée comme le prévoit la procédure, sous le contrôle des agents présents dans le train (le conducteur et le personnel venu pour prêter main forte et déverrouiller les portes)", confirme une porte-parole de la RATP à franceinfo. C'est donc dans l'obscurité que les usagers disent avoir été dans l'obligation de quitter leur wagon. "Je revois toute la rame descendre sur une passerelle large d'un mètre dans le noir", explique Raoudha El-Hadj-Yedder.

Plusieurs internautes évoquent des mouvements de foule lors de l'évacuation le long de la voie. "Plus personne ne donne de consigne, on avance. Puis, au loin derrière, on entend hurler 'Courez, il y a le feu !' Courir où ? Comment ? Dans si peu d'espace", raconte Raoudha El-Hadj-Yedder. "Et me voilà plaquée, écrasée contre les centaines d'autres personnes devant moi", poursuit-elle. Un témoignage appuyé par plusieurs autres sur Twitter. 

Les internautes présents dans la rame témoignent d'une désorganisation et d'un manque d'encadrement dans l'évacuation. "J'arrive en tête de train, interpelle le conducteur visiblement dépassé par les événements", écrit Raoudha El-Hadj-Yedder.

Les passagers ont finalement rejoint le quai de la Gare de Lyon, après de longues minutes de marche. Une quinzaine de personnes ont été prises en charge par les pompiers, notamment en raison de malaises liés à la chaleur et au stress de l'évacuation. Sur la ligne du RER A, le trafic est revenu à la normale vers 21h30.