L'Écotaxe revient dans le débat

Dans le Nord en Alsace et en Ile-de-France certains élus se disent prêts à la tester, là où les portiques sont encore en place.

FRANCE 3

Non, les portiques installés en France ne seront pas tous démontés. L'ancien ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, actuellement maire de Boulogne-sur-Mer a lancé l'idée d'une taxe transit. C'est lui qui avait mené le projet abandonné par le gouvernement l'an dernier.
La nouvelle taxe toucherait le transport international qui traverse cette région. "Notre région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est certainement la région qui est la plus impactée par les flux internationaux de poids lourds" défend le maire qui s'appuie en exemple sur un dispositif du même type instauré en Belgique.

800 millions d'euros

L'Alsace et l'Ile-de-France pourraient supporter cette initiative, à condition de convaincre les entreprises de transport. Le projet d'écotaxe avait déclenché la colère des agriculteurs et le mouvement des bonnets rouges à l'automne 2013. L'écotaxe sera suspendue en octobre de la même année. L'annulation du contrat avec Ecomouv' société chargée de la collecte de la taxe, a couté 800 millions d'euros à l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un portique écotaxe sur le périphérique parisien le 6 novembre 2014
Un portique écotaxe sur le périphérique parisien le 6 novembre 2014 ( MAXPPP)