Vol d'Air France dérouté : une fausse alerte

Le colis suspect découvert dans les toilettes d'un avion d'Air France ne présentait finalement aucun danger. Le point avec France 3.

FRANCE 3
C'est dans l'après-midi ce dimanche 20 décembre que nous avons appris que le dispositif découvert dans les toilettes d'un avion Air France était inoffensif. Dans la nuit de samedi 19 à dimanche 20 décembre, l'appareil qui avait décollé de l'île Maurice et faisait route vers Paris a été dérouté vers le Kenya a et a dû atterrir d'urgence à l'aéroport de Mombasa.

La panique

459 personnes se trouvaient à bord et ont été évacuées via les toboggans. "On a vu les sirènes au loin des camions de pompiers, on nous a indiqué qu'il fallait courir derrière les camions, on s'est tous précipités. Là, on a tous senti la panique. C'était le noir, la bousculade les gens essayaient de retrouver leurs enfants, leur mari...", témoigne une passagère, par téléphone.
 
Ce n'est qu'une fois sortis de l'appareil que les passagers ont compris qu'il ne s'agissait pas d'une avarie, mais bien d'une alerte à la bombe. Le dispositif, après vérifications des enquêteurs, s'est avéré factice. "C'était un ensemble composé de carton, de papiers, d'un système ressemblant à un minuteur de cuisine", a déclaré Frédéric Gagey, PDG d'Air France. La compagnie a d'ores et déjà annoncé sa volonté de porter plainte.
Un avion Air France, devant relier l\'île Maurice à Paris, sur l\'aéroport de Mombasa (Kenya), le 20 décembre 2015, après un aterrissage d\'urgence lié à une fausse alerte à la bombe.
Un avion Air France, devant relier l'île Maurice à Paris, sur l'aéroport de Mombasa (Kenya), le 20 décembre 2015, après un aterrissage d'urgence lié à une fausse alerte à la bombe. (AFP)