Norwegian, la compagnie low-cost venue du froid, s'installe durablement à Paris

La compagnie aérienne de vols low-cost, Norwegian, ouvre une base pilote à Roissy-Charles de Gaulle, jeudi, moins d'un an après avoir lancé ses premiers long-courriers au départ de la France.

Le commandant de bord de Norwegian, Philippe Duforest, et le tout nouveau chef de base de Norwegian à Paris, Joost Smits, posent devant un appareil de la compagnie low-cost en mai 2017 à l\'aéroport Chales de Gaulle.
Le commandant de bord de Norwegian, Philippe Duforest, et le tout nouveau chef de base de Norwegian à Paris, Joost Smits, posent devant un appareil de la compagnie low-cost en mai 2017 à l'aéroport Chales de Gaulle. (ISABELLE RAYMOND / FRANCEINFO)

La peinture est encore fraîche et les meubles sont flambant neufs. Moins d'un an après avoir lancé ses premiers longs-courriers au départ de la France, la compagnie Norwegian ouvre une base pilote à Roissy-Charles-de-Gaulle, jeudi 1er juin. Le Belge Joost Smits investit pour la première fois les bureaux de la compagnie à Roissy. Il vient d'être nommé chef de base de Norwegian à Paris. "On aura 26 pilotes basés à Charles de Gaulle pour commencer. Je serai responsable de leur bien-être", indique-t-il. Ces pilotes travaillaient déjà pour Norwegian via une agence. Désormais employés de la compagnie, ils ont signé des contrats de travail français comme l'impose la règlementation en France.

Le succès des long-courriers low-cost

Le commandant de bord Philippe Duforest a supervisé l'opération. "Norwegian part au départ de Paris depuis juillet 2016. Je pense qu'étant donné que cela marche très bien, ils ont décidé d'ouvrir une base, explique Philippe Duforest, pour développer encore les destinations, éventuellement le nombre d'avions et le nombre de pilotes."

Le signal lancé à la France par Norwegian est extrêmement fort.Philippe Duforest, commandant de bord chez Norwegianà franceinfo 

Air France arrive avec son projet Boost

Mais Air France espère pouvoir annoncer ces tous prochains jours la naissance d'un filiale similaire, un projet baptisé Boost pour l'instant. "Il y a toujours un avantage à être les premiers, relativiste Joost Smits. Un peu de concurrence, ça stimule de toutes façons. Et, même si c'est du low-cost, on aura toujours des accents un peu différents. Air France va travailler sur un autre marché. Ce n'est pas vraiment la concurrence pour la concurrence, donc on essaye d'être complémentaire."

Pour l'instant, Norwegian ne dessert que les États-Unis depuis Paris. Après New York, Los Angeles et Fort Lauderdale (près de Miami), Orlando sera donc sa quatrième destination américaine. Les vols commenceront le 31 juillet au prix d'appel de 159 euros l'aller simple. Depuis juillet dernier, déjà 160 000 passagers ont été transportés par la compagnie depuis la France.