Avion : les prix des billets s’envolent

Publié Mis à jour
Avion : les prix des billets s’envolent
Article rédigé par
C. de la Guérivière, A. Gaucher, F. Dairaux, F. Pairaud - France 3
France Télévisions

Les conséquences de la guerre en Ukraine pèsent sur les vacances. Le prix du kérosène flambe, entraînant des répercussions sur les prix des billets d’avion. Les long-courriers sont les plus impactés.

Des billets d’avion dont les tarifs s’envolent. A Orly (Val-de-Marne), samedi 23 avril, les voyageurs ne cachent pas leur exaspération. En un an, les prix des vols au départ de la France vers l’étranger ont augmenté en moyenne de 6,1 %, +13,5 % pour les vols vers l’Outre-mer. Contacté par France Télévisions, Air France justifie l’augmentation des services par la hausse des prix du carburant : "La situation avec l’Ukraine a entraîné une forte augmentation du prix du pétrole et donc du kérosène (…) il représente entre 20 et 30 % de nos coûts."

Rembourser le crédit contracté pendant la crise sanitaire

Il y a une autre explication, liée à la crise sanitaire selon Xavier Tytelman, consultant aéronautique : "Pour survivre, les compagnies aériennes ont dû emprunter des milliards et des milliards d’euros, sauf que cet argent elles vont devoir commencer à le rembourser, donc logiquement elles augmentent aussi leurs tarifs pour pouvoir survire et rembourser leur crédit". Autre facteur de la hausse des prix : l’obligation d’utiliser 1% de carburant durable qui permet une baisse des émissions de CO2. Ce carburant est aujourd’hui quatre à huit fois plus cher que le kérosène conventionnel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.