Cet article date de plus de sept ans.

Air France : les syndicats de pilotes renoncent à la grève du 24 au 27 juin

Le futur PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, a proposé aux pilotes de geler certaines mesures salariales, à condition qu'ils s'abstiennent de faire grève.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Ce mouvement social avait été annoncé la semaine dernière pour défendre l'emploi et la rémunération des pilotes, selon les syndicats SNPL, Spaf et Alter. (IRINA KALASHNIKOVA / AFP)

Les pilotes d'Air France ne feront pas grève ce week-end. Les syndicats ont annoncé, mardi 21 juin, qu'ils levaient l'appel à la grève prévue du 24 au 27 juin. Annoncé la semaine dernière, ce mouvement social avait pour but de défendre l'emploi et la rémunération des pilotes, selon les syndicats SNPL, Spaf et Alter. Mais le futur PDG d'Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, a proposé aux pilotes de geler certaines mesures salariales, à condition qu'ils s'abstiennent de faire grève d'ici au 1er novembre, indiquent des sources proches des négociations.

La grève de début juin a coûté 40 millions d'euros

En contrepartie de la trêve sociale réclamée, le futur patron d'Air France indique avoir demandé au PDG d'Air France, Frédéric Gagey, de suspendre jusqu'au 1er novembre "l'application des mesures du Plan Transform 2015 qui sont entrées en vigueur le 1er juin dernier".

Les syndicats reprochent en effet à la direction d'avoir engagé pour 2016 un plan de réduction d'activité et d'effectifs, à contre-courant de la dynamique de croissance du transport aérien international, selon eux. La précédente grève, lancée au lendemain du coup d'envoi de l'Euro de foot (10 juin-10 juillet), a coûté au moins 40 millions d'euros à la compagnie, d'après ses premières estimations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.