Cet article date de plus de cinq ans.

Air France : accusé de violences, il témoigne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Air France : accusé de violences, il témoigne
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 2 a rencontré un des hommes accusés d'avoir participé aux échauffourées du comité central de la compagnie le 5 octobre.

Cet homme est membre du service fret de Roissy depuis huit ans, et actuellement poursuivi pour violences lors du comité central d'Air France en octobre dernier. Il y a quelques semaines, des journalistes de "Complément d'enquête" l'ont rencontré. Inquiet, il préfère rester anonyme. Il conteste ce qu'on lui reproche. "Moi je suis ici, donc très loin des DRH qui se trouvent là", indique sur les images des échauffourées. "Je pose une main sur l'épaule, et j'ai fait 36 heures de garde à vue."

Licencié dans la foulée

Selon lui, la direction veut faire un exemple des employés mis en cause. "Je pense qu'ils veulent faire peur aux autres pour ne plus que les gens fassent grève, et qu'ils puissent passer tout ce qu'ils veulent. Que personne ne bouge, que personne ne réagisse". Son procès se tiendra le 27 mai prochain. Il risque trois ans de prison, 45 000 euros d'amende. De son côté, Air France a engagé une procédure de licenciement. Un mois après les faits, la sanction est confirmée.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Air France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.