Grand Paris : un chantier pharaonique

Un chantier hors normes vient de débuter en région parisienne, celui d'une nouvelle ligne de métro, longue de 33 kilomètres. Un premier tunnelier vient d'entrer en action. La machine dépasse les 100 mètres de long.

France 3

Depuis quelques mois à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), on se préparait à accueillir l'engin, le premier tunnelier qui va forer le sol d'Ile-de-France pendant 12 ans dans le cadre de les travaux du Grand Paris. Une fois assemblée, la bête a été descendue dans ce puits. Cette fois, ça y est, elle vient de commencer à percer.

200 kilomètres de voie

Un ascenseur nous emmène à 22 mètres de profondeur; nous pénétrons dans les entrailles de ce tunnelier de 100 mètres. Il vibre à peine, alors qu'il est en train de forer la roche. Dès que le tunnelier creuse deux mètres, on place une armature en béton le long de cette paroi en anneaux, la galerie où circuleront les métros. Quant aux déblais, ils sont évacués via des tapis. Installé à l'arrière, le pilote travaille en fait en aveugle, les yeux rivés sur ses écrans de contrôle. Il commande le mastodonte grâce à une console relayée à des capteurs de pression. Il faudra au total dix tunneliers comme celui-ci pour venir à bout des 200 kilomètres de voie et des 72 gares de ce chantier pharaonique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une palissade indique la construction d une nouvelle station de métro dans le cadre du projet Grand Paris Express, le 15 septembre 2017.
Une palissade indique la construction d une nouvelle station de métro dans le cadre du projet Grand Paris Express, le 15 septembre 2017. (MAXPPP)