13h15, France 2

VIDEO. "Le 'Tous pourris', je ne sais pas comment ça se termine" : l'ex-gilet orange Edouard Martin à des "gilets jaunes"

Il était apparu dans tous les médias en gilet orange, celui du syndicaliste en lutte pour sauver les hauts fourneaux de Florange, en Moselle. Député européen depuis 2014, Edouard Martin est allé rendre visite à des "gilets jaunes" à Thionville… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 9 décembre 2018.

Voir la vidéo

Le député européen Edouard Martin, 55 ans, a longtemps porté un gilet orange quand il se battait comme militant syndical contre la fermeture des hauts fourneaux de Florange, en Moselle. Ce jour-là, il rend visite pour la première fois à des "gilets jaunes" installés sur un rond-point de Thionville, sa terre d’élection. Certains d’entre eux étaient à ses côtés dans la bataille menée pour la sauvegarde de l’outil de travail et des emplois dans l’usine d’ArcelorMittal.

"On en a marre d’être à découvert tous les mois, d’entendre dire qu’on doit bouffer un jour sur deux, qu’on est des illettrés… Y en a marre, c’est bon, on n’est pas de la merde. On est des gens, on est des humains, c’est tout", dit à l’élu une femme qui essuie des larmes après ces mots. "Vous avez raison, c’est la dignité qui est en cause", lui répond-il. Il ajoute : "Je ne vais pas tomber dans le simplisme parce que c’est trop facile de dire 'yakafocon'. Il y en a plein qui disent ça. Toi, tu disais que tu ne veux pas de récupération politique, tu as raison…"

"C’est avec un bulletin de vote que tu choisis le modèle économique dans lequel tu veux vivre"

A l’autre bout de la table installée sous une tente, un homme s’adresse à Edouard Martin : "Avec le respect que je vous dois, c’est tous des pourris !" Le membre du Parlement européen lui répond aussitôt : "Il faut faire attention avec le 'Tous pourri', parce que je ne sais pas comment ça se termine. Il y a des pourris. Et des pourris, il y en a partout. Il ne suffit pas d’être politique pour être pourri, cela se saurait. Il y a des politicards, mais il n’y a pas que des politicards."

"Quand on les entend à la télé, ils n’ont pas une solution et ils se tapent dessus. On ne veut pas ça. On veut des solutions", l’apostrophe un ancien collègue d’usine. "Ok. Le 26 mai [2019], il y a des élections européennes… C’est avec un bulletin de vote que tu choisis le modèle économique dans lequel tu veux vivre. Emmanuel Macron n’est pas tombé du ciel. Oui ou non, a-t-il été élu ? Il n’a pas fait un coup d’Etat…" L’abstention en hausse est évoquée. "Notre modèle démocratique est remis en cause alors ? Donc, ça va être la loi du plus fort ?" demande-t-il à l’assemblée qui répond par la négative. Edouard Martin ne se représentera pas pour briguer un deuxième mandat.

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)