VIDEO. Le Medef propose de "pérenniser" la prime défiscalisée sous forme d'un "accord d'intéressement"

Le gouvernement avait mis en place ce dispositif en décembre pour répondre à la crise des "gilets jaunes". 

franceinfo

"Plus de 40% des entreprises" ont versé la prime exceptionnelle défiscalisée voulue par le gouvernement pour répondre aux revendications des gilets jaunes, a déclaré lundi 25 mars sur franceinfo Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef. Le gouvernement a annoncé que deux millions de salariés avaient reçu cette prime, d'un montant moyen de 450 euros.

"On a joué le jeu"

"On a joué le jeu, on a donné du pouvoir d'achat", se félicite Geoffroy Roux de Bézieux. Les entreprises qui ont versé cette prime exonérée d'impôt sur le revenu, de cotisations sociales patronales et salariales et de prélèvements sociaux, représentent "le même pourcentage chez les grandes entreprises que chez les petites." Le président du Medef "propose de la pérenniser sous la forme d'un accord d'intéressement simplifié".

L'avantage est "double", explique Geoffroy Roux de Bézieux. "Il y a une pédagogie sur l'économie d'entreprise, cela oblige le patron à expliquer comment il fait son résultat, et cela peut être mis en épargne."

Les entreprises ont jusqu'au 31 mars pour signer un accord collectif portant sur le versement de ce bonus. Exonérée d'impôt sur le revenu, de cotisations sociales patronales et salariales et de prélèvements sociaux, cette prime s'adresse à des salariés dont la rémunération en 2018 était inférieure à trois smic, soit environ 3 600 euros net. 

Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, invité de franceinfo le 25 mars 2019.
Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, invité de franceinfo le 25 mars 2019. (FRANCEINFO)