VIDEO. "Gilets jaunes" : la hausse de 100 euros au niveau du Smic s'ajoutera finalement aux baisses de charges

Le Premier ministre Edouard Philippe l'a précisé jeudi à l'Assemblée. 

La hausse de 100 euros au niveau du Smic promise par l'exécutif face au mouvement des "gilets jaunes" s'ajoutera finalement aux baisses de charges sociales de 2018, a assuré Édouard Philippe jeudi 13 décembre, contrairement à ce qu'avait laissé entendre le gouvernement.

"Soyons clairs également, ces 100 euros viennent s'ajouter à la baisse des cotisations, mises en oeuvre en 2018. Cela veut dire qu'entre janvier 2018 et janvier 2019, la hausse sera plutôt de l'ordre de 125 euros", a indiqué le Premier ministre lors de sa réponse à la motion de censure déposée par la gauche à l'Assemblée nationale.

Matignon travaille sur "un soutien supplémentaire"

Le chef du gouvernement a par ailleurs confirmé que l'exécutif souhaitait aller "plus loin" que "le champ couvert par la prime d'activité", qui va augmenter au 1er janvier mais ne concerne pas la totalité des salariés au niveau du Smic. Il n'a toutefois pas détaillé le dispositif précis sur lequel travaille actuellement Matignon.

"C'est un soutien supplémentaire de très grande ampleur pour ceux qui travaillent et disposent de revenus modestes dans notre pays, ce sont eux qui ont exprimé leur colère ces dernières semaines, c'est à eux que sont destinées ces mesures", a souligné l'ancien maire du Havre.

Le Premier ministre Edouard Philippe répond aux questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale le 12 décembre 2018. 
Le Premier ministre Edouard Philippe répond aux questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 12 décembre 2018.  (BERTRAND GUAY / AFP)