Sarthe : La République en marche demande la fermeture d'un groupe Facebook de "gilets jaunes", dénonçant des "messages de haine"

Pour le parti politique, ce groupe Facebook grâce auquel les "gilets jaunes" du département organisent leurs actions, est un "trouble manifeste à l'ordre public".

Une vingtaine de \"gilets jaunes\" ont bloqué le centre de la Chauvinière, au Mans, le 7 janvier (photo d\'illustration).
Une vingtaine de "gilets jaunes" ont bloqué le centre de la Chauvinière, au Mans, le 7 janvier (photo d'illustration). (RUDDY GUILMIN / RADIO FRANCE)

La République en marche de la Sarthe a annoncé jeudi 10 janvier vouloir faire fermer le groupe Facebook de "gilets jaunes" nommé "Colère 72", rapporte France Bleu Maine.

Pour ce faire, le parti indique dans un communiqué, faire appel "au procureur de la République du Mans pour qu’il s’empare de ce trouble manifeste à l’ordre public en diligentant une enquête".

Un "tombereau d'insultes" contre Marlène Schiappa, élue du Mans

LREM précise avoir "relevé plusieurs messages de haine et d’une extrême violence" publiés dans ce groupe et notamment "un tombereau d’insultes et d’une série de menaces physiques" à l'égard de Marlène Schiappa, secrétaire d'État et élue municipale au Mans (Sarthe).

La République en marche de la Sarthe demande également aux responsables de Facebook France "de procéder à la fermeture de cet espace réduit à des actes et contenus factieux".

"Colère 72" est un groupe Facebook fermé (ceux qui souhaitent le consulter ou y contribuer doivent être approuvés par un administrateur). Il compte actuellement plus de 27 000 membres.