Police : 37 personnes sont décédées lors d'une mission de police en 2021, révèle l'IGPN

Sur l'année 2021, l'institution a été saisie par plus de 1 000 enquêtes judiciaires. Au total, 10 personnes ont été tuées par balle et 79 ont été blessées. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de l'Inspection générale de la police nationale, en juin 2019 à Paris. (MAXPPP)

Une activité comparable à celle des années passées. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie de plus de 1 000 enquêtes judiciaires en 2021, selon son rapport annuel publié vendredi 22 juillet. Un chiffre "stable" sur trois ans, à l'exception de 2019, marquée par les enquêtes liées aux manifestations de "gilets jaunes", détaille l'institution.

La "police des polices" a recensé 37 morts lors d'opérations de police, contre 32 l'année précédente. Au total, 10 personnes ont été tuées par balle et 79 ont été blessés. Selon son décompte, les policiers ont utilisé leur arme à feu 290 fois en 2021, soit une "légère hausse" de 2% par rapport à l'année précédente. L'usage des lanceurs de balle de défense (LBD) et de grenades de désencerclement, qui font polémique en raison des blessures graves causées à des manifestants, est en baisse, après des niveaux record d'utilisation lors du mouvement des "gilets jaunes" notamment.

Dans le détail, un peu moins de la moitié (47%) des 1 093 enquêtes ouvertes portent sur des allégations de violences commises par les policiers. Les enquêtes pour soupçons d'injures à caractère raciste "augmentent légèrement", ajoute le rapport.  L'institution, présidée pour la première fois par une magistrateAgnès Thibault-Lecuivre, dit "craindre" une hausse des saisines judiciaires en 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.