Nice : une "gilet jaune" de 73 ans blessée par les CRS

Samedi 23 mars, une femme de 73 ans a été grièvement blessée à la suite d'une charge de la police. Cette militante d'ATTAC se trouvait dans une zone interdite. Sa famille va porter plainte. Une enquête est ouverte.

France 3

Sur la place Garibaldi de Nice (Alpes-Maritimes), samedi 23 mars, la manifestation des "gilets jaunes" était interdite. Pourtant, plusieurs dizaines de personnes ont réussi à s'y réunir en début de matinée. Parmi eux, une femme qui brandit un drapeau multicolore : Geneviève Legay, 73 ans, militante altermondialiste. Elle est rapidement encerclée avec les autres manifestants par les policiers, sommée de partir. Mais visiblement, la septuagénaire refuse.

Charge disproportionnée ?

Quelques minutes plus tard, les forces de l'ordre chargent. Geneviève Legay tombe et se blesse à la tête. Elle est hospitalisée et souffre de fractures au crâne. Ses proches ont l'intention de porter plainte. Pour leur avocat, la charge des policiers était disproportionnée. Pour le syndicat de police Alliance, les règles ont été respectées. Une enquête judiciaire a été ouverte pour éclairer les circonstances dans lesquelles la septuagénaire a été blessée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La militante d\'Attac, Geneviève Legay, lors de la manifestation des \"gilets jaunes\", à Nice, le 23 mars 2019. 
La militante d'Attac, Geneviève Legay, lors de la manifestation des "gilets jaunes", à Nice, le 23 mars 2019.  (VALERY HACHE / AFP)