Cet article date de plus de deux ans.

Les "gilets jaunes" casseurs identifiés et jugés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les "gilets jaunes" casseurs identifiés et jugés
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

57 personnes étaient jugées en comparution immédiate lundi 3 décembre à Paris. Elles font partie des 378 personnes placées en garde à vue samedi après les violences. Parmi elles, beaucoup de manifestants inconnus de la justice.

Les cinq salles d'audience du tribunal de Paris n'ont pas désempli lundi 3 décembre. 57 personnes interpellées samedi étaient jugées en comparution immédiate. Des hommes principalement âgés pour la plupart de 30 à 40 ans et qui, pour Me Bertrand Vermersch, ne correspondent pas au profil des casseurs.

Radicaux, "gilets jaunes" et banlieusards

À l'origine des premiers affrontements avec les forces de l'ordre samedi matin sur la place de l'Étoile, des membres de groupuscules d'extrême droite et des militants d'extrême gauche. Des "gilets jaunes" ont pris part ensuite aux attaques contre les policiers et aux déprédations. Il y a enfin les pilleurs arrivés en fin de journée : des jeunes de région parisienne qui ont dévalisé des agences bancaires et des magasins de luxe. 111 personnes sont toujours en garde à vue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.