Grand débat national : "Il ne faut pas que les ministres s’imposent", estime Marc Fesneau

Le ministre chargé des Relations avec le Parlement,  Marc Fesneau, est l'invité des "4 Vérités" de France 2 jeudi 10 janvier. 

France 2

"C'est un moment qui doit être un moment à la fois de confrontation d'idée et aussi pour retrouver des solutions communes", détaille Marc Fesneau sur le plateau des "4 Vérités" de France 2 jeudi 10 janvier, à propos du grand débat national qui doit débuter le 15 janvier. "Personne ne muselle la parole de personne. Nous avons décidé d'interroger sur un certain nombre d'items", assure le ministre chargé des Relations avec le Parlement.

La question de la présence des ministres lors du grand débat national reste toujours en suspens. "Je pense que c'est un débat entre les citoyens, il faut qu'on y soit présent, mais il ne faut pas qu'on vienne imposer ce que nous sommes", assure Marc Fesneau. "On va faire vivre la démocratie et on participera à la démocratie", poursuit-il. 

"Il faut que quelque chose change" 

Le gouvernement va entamer une nouvelle série de réformes en 2019 notamment sur l'assurance-chômage, les retraites ou encore le service public. "Dans la conduite de la réforme, il faut que quelque chose change. Peut-être faut-il qu'on écoute plus le Parlement", souligne le ministre. "Cette crise doit être l'occasion d'un sursaut et d'une réflexion sur comment on fait fonctionner la démocratie représentative", conclut Marc Fesneau

Le député du Loir-et-Cher Marc Fesneau arrive à l\'Assemblée nationale, le 19 juin 2017. 
Le député du Loir-et-Cher Marc Fesneau arrive à l'Assemblée nationale, le 19 juin 2017.  (THOMAS SAMSON / AFP)