"Gilets jaunes" : une mobilisation en baisse à la mi-journée

Le dispositif de sécurité est renforcé pour cette cinquième journée de mobilisation des "gilets jaunes", samedi 15 décembre. À Paris, quelques heurts ont éclaté sur les Champs-Élysées.

France 2

Un "acte 5" en ordre dispersé. Sur les Champs-Élysées, samedi 15 décembre au matin, seulement quelques centaines de "gilets jaunes" se sont rassemblés, les irréductibles. Face à cette mobilisation en demi-teinte, certains ne cachent pas leur amertume. "On va attendre mais je pense qu'il y aura du monde", espère un manifestant. "S’il n'y a pas trop de monde, si ça se passe bien, ce soir, Macron va sortir les bouteilles de champagne", déplore un autre "gilet jaune". Sur leur chemin, de nombreux barrages de gendarmes sont installés. Un groupe de manifestants force un barrage et remonte jusqu'à la place de l'Étoile.

Un dispositif sécuritaire impressionnant

Les "gilets jaunes" sont moins nombreux que la semaine dernière et font désormais face à l'hostilité de nombreux Parisiens. Un dialogue difficile. Au même moment, un autre rassemblement des "gilets jaunes" a lieu sur la place de l'Opéra (Paris), à l'appel d'un des leaders du mouvement. Là encore, la sécurité est impressionnante : véhicules blindés, police montée et forces de l'ordre en nombre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des véhicules blindés de la gendarmerie déployés dans une rue de Paris pour encadrer le rassemblement des \"gilets jaunes\", le 8 décembre 2018.
Des véhicules blindés de la gendarmerie déployés dans une rue de Paris pour encadrer le rassemblement des "gilets jaunes", le 8 décembre 2018. (KARINE PIERRE / AFP)