"Gilets jaunes" : premiers procès après les violences du premier anniversaire du mouvement

Des casseurs qui ont œuvré le week-end du 16-17 novembre sont jugés à Paris lundi 18 novembre après les violences urbaines en marge des manifestations de "gilets jaunes". En direct depuis le palais de justice de Paris, la journaliste de France 3 Sophie Neumayer fait le point sur la situation.

france 3

Après les multiples scènes de violence à Paris lors des manifestations de "gilets jaunes" le week-end du 16-17 novembre, des prévenus sont jugés lundi 18 novembre à Paris. Quel est leur profil ? "Sur les 27 personnes jugées en comparution immédiate, il est difficile de dresser un portrait-type. Certains sont bien connus des services de police, d'autres comparaissent pour la première fois devant un tribunal. Ils sont jugés pour outrage, rébellion ou dégradation", explique la journaliste de France 3 Sophie Neumayer, en direct du palais de justice de Paris.

Des "gilets jaunes" crient à l'injustice après les réquisitions

"Les réquisitions du parquet sont souvent de plusieurs mois de prison assortis de mandat de dépôt, ce qui a provoqué des remous dans l'une des salles. Des 'gilets jaunes' présents dans le public ont crié à l'injustice. Les audiences vont se prolonger au cours de la soirée, avec peut-être les faits les plus graves", précise la journaliste Sophie Neumayer. Les manifestants qui avaient coincé deux policiers dans une laverie vont devoir répondre de violences envers les forces de l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants préparent une barricade dans les rues de Paris, le 16 novembre 2019, lors de la manifestation des \"gilets jaunes\".
Des manifestants préparent une barricade dans les rues de Paris, le 16 novembre 2019, lors de la manifestation des "gilets jaunes". (JEROME GILLES / NURPHOTO / AFP)