"Gilets jaunes" : les professionnels du tourisme font les comptes

Il faudra attendre début 2019 pour mesurer les conséquences des manifestations des "gilets jaunes" sur le secteur du tourisme.

Voir la vidéo
France 3

À Paris, comme ailleurs, chacun commence à faire ses comptes. Samedi 22 décembre, à Montmartre (Paris), les "gilets jaunes" se sont fait entendre au pied du Sacré-Cœur lors de l'"acte 6" des mobilisations. Quelques jours plus tard, les touristes se promènent sur les Champs-Élysées sans rien noter d'anormal. Du côté des hôteliers, les nombreuses annulations et les baisses de fréquentation ont des conséquences très lourdes sur les chiffres d'affaires. "C'est surtout les employés qui en pâtissent, explique Anthony Sebag, directeur d'exploitation d'un restaurant. À la rentrée, on va devoir mettre tout le monde au chômage technique car sinon on ne pourra payer ni les salaires ni les loyers".

Une excellente année pour l'hôtellerie

À Bordeaux (Gironde), les tensions de samedi dernier n'ont pas ébranlé les clients étrangers qui sont venus. Mais les commerçants ne sont pas du même avis. Dans cet hôtel restaurant, le gérant a noté jusqu'à 90% de baisse de fréquentation samedi. À Paris, l'effet "gilet jaune" n'a pas suffi à ternir une excellente année pour l'hôtellerie : 13% de fréquentation en plus par rapport à 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Champs-Elysées et l\'Arc de triomphe, au soir d\'une manifestation de \"gilets jaunes\" à Paris, le 8 décembre 2018.
Les Champs-Elysées et l'Arc de triomphe, au soir d'une manifestation de "gilets jaunes" à Paris, le 8 décembre 2018. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)