"Gilets jaunes" : ces Français mobilisés pour le seizième samedi consécutif

Alors que les "gilets jaunes" entament leur seizième samedi de mobilisation, le ministre de l'Intérieur a indiqué que les fauteurs de troubles seraient sévèrement punis.

FRANCE 2

Pour la seizième fois, le cortège des "gilets jaunes" s'élance des Champs-Élysées à Paris. En fin de matinée samedi 2 mars, ils n'étaient plus que quelques centaines. "Les gens ne sont pas que dans la rue le samedi puisque beaucoup de choses sont faites en semaine", se défend une manifestante. Les irréductibles annoncent d'autres mobilisations pour le mois de mars malgré l'essoufflement du mouvement. "À mon avis on sera encore là cet été", envisage un "gilet jaune".

Mobilisation à Antibes et à Besançon

Tenir le plus longtemps possible, c'est aussi la volonté des manifestants d'Antibes dans les Alpes-Maritimes. "Je suis là pour dire 'non je ne suis pas d'accord, il faut que ça cesse, il faut qu'on arrive à vivre'", réclame une "gilet jaune". Après trois mois de mobilisation, même moins nombreux, la détermination reste intacte. Dans le Doubs, à Besançon, des "gilets jaunes" ont décidé de se mobiliser dans la bonne humeur et de célébrer le carnaval. À deux semaines de la fin du grand débat, ces manifestants sont bien décidés à poursuivre le mouvement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent à Lyon, le 2 mars 2019.
Des "gilets jaunes" manifestent à Lyon, le 2 mars 2019. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)