"Gilets jaunes" : le point du procureur de la République de Paris

Au lendemain des violences en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi 8 décembre, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a rappelé les chiffres de la veille.

Voir la vidéo
France 3

La justice en réponse aux violences qui ont éclaté samedi 8 décembre. Selon la journaliste de France 3, Sophie Neumayer, lors de sa conférence de presse donnée au lendemain des événements, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, a commencé par rappeler "les chiffres impressionnants : 900 adultes placés en garde à vue ainsi que 100 mineurs". "Pour ces plus jeunes, il s'agit essentiellement de ceux qui ont été interpellés en fin de journée, au moment des pillages", précise la journaliste.

Un interpellé, suspecté d'être l'auteur du tag sur l'Arc de triomphe

"Le procureur a insisté, il ne laissera pas impunies ces dégradations et ces violences commises (...) Au moins une vingtaine d'enquêtes ont été ouvertes depuis le week-end dernier, poursuit-elle. Et en ce qui concerne les saccages à l'extérieur et à l'intérieur de l'Arc de triomphe, une quatorzième personne a été mise en examen notamment pour dégradations en réunion. Elle est suspectée d'être à l'origine du tag "Les gilets jaunes triompheront", explique Sophie Neumayer. Cet homme encourt jusqu'à sept ans de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rémy Heitz lors d\'une conférence de presse, le 20 janvier 2010, à Metz (Moselle).
Rémy Heitz lors d'une conférence de presse, le 20 janvier 2010, à Metz (Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)