"Gilets jaunes" : le Fouquet's, pillé et brûlé, restera fermé "plusieurs mois"

Lors de la 18e journée de mobilisation du mouvement, plus de 90 commerces ont subi de lourdes dégradations sur la célèbre avenue.

La brasserie Le Fouquet\'s, vandalisée sur les Champs-Elysées à Paris, samedi 16 mars, est recouverte de bâches, lundi 18 mars 2019. 
La brasserie Le Fouquet's, vandalisée sur les Champs-Elysées à Paris, samedi 16 mars, est recouverte de bâches, lundi 18 mars 2019.  (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)

Le Fouquet's restera fermé "pour une période estimée à ce stade à plusieurs mois", a annoncé la direction de la brasserie, vendredi 22 mars. Cette décision fait suite au pillage et à l'incendie de l'établissement, samedi 16 mars, lors de la manifestation des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées, à Paris. Le très chic restaurant, connu pour avoir accueilli Nicolas Sarkozy après sa victoire à la présidentielle de 2007, a subi des "dégâts considérables", selon un communiqué.

"Toutes les dispositions seront prises pour que les collaborateurs de la brasserie Fouquet's ne soient pas pénalisés : leur salaire sera intégralement maintenu durant cette période et ceux qui le souhaiteront pourront bénéficier d'un reclassement interne au sein du groupe", précise la direction de l'établissement dans un communiqué. En revanche, l'hôtel situé au-dessus du restaurant fonctionne normalement.

Lors de la 18e journée de mobilisation du mouvement des "gilets jaunes", 91 commerces ont subi de lourdes dégradations, selon le bilan de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, dont des cafés-restaurants et des kiosques à journaux. Après ces violences, l'exécutif a interdit toute manifestation samedi 23 mars sur les Champs-Elysées.