"Gilets jaunes" : la ville de Valence en alerte rouge

Des milliers de "gilets jaunes" sont attendus samedi 2 février dans toute la France pour l'acte XII de la mobilisation. À Valence (Drôme), ils pourraient être entre 6 000 et 10 000. La vile se barricade.

France 3

À Valence (Drôme), les artisans posent les dernières planches pour protéger les vitrines des commerçants, en amont de la nouvelle mobilisation des "gilets jaunes", samedi 2 février. Depuis quelques jours, c'est devenu leur seule activité. "Ça fait deux jours que l'on est harcelé au téléphone. On reçoit des demandes de tous les côtés pour des sécurisations de vitrines. On essaie de répondre au maximum, malheureusement on est obligé d'en refuser quelques-unes", explique un artisan. Toute la semaine, les services municipaux ont rangé le mobilier urbain et tout ce qui pourrait servir de projectiles, comme les grilles d'arbres ou les poubelles en métal.

Ville "mise sous cloche"

Samedi, les transports en commun seront à l'arrêt et le centre-ville bouclé. "La ville va être mise sous cloche entre 8 heures et 20 heures", précise le maire LR de la ville, Nicolas Daragon. Il ajoute que la tenue du marché samedi sera annulée. Les commerçants aussi se préparent, avec la liste de précautions envoyée par la préfecture. Les derniers rassemblements se sont déroulés dans le calme, mais après la visite surprise d'Emmanuel Macron dans la Drôme, jeudi dernier, la préfecture s'attend à la présence de centaines de casseurs. Les "gilets jaunes" locaux appellent à la prudence et demandent d'éviter d'amener les enfants. Sur les réseaux sociaux, près de 6 000 personnes ont déclaré vouloir venir à Valence. La préfecture attend entre 6 000 à 10 000 manifestants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avant la manifestation annoncée des \"gilets jaunes\", samedi 12 janvier, les banques et commerces du centre-ville de Bourges se protègent.
Avant la manifestation annoncée des "gilets jaunes", samedi 12 janvier, les banques et commerces du centre-ville de Bourges se protègent. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)