"Gilets jaunes" : Édouard Philippe déclare la guerre aux casseurs

5 600 personnes ont été placées en garde à vue depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". Le gouvernement annonce lundi 7 janvier des renforts aux forces de l'ordre et un fichier recensant des casseurs.

France 3

Lundi 7 janvier, Édouard Philippe a tenu un discours ferme, alors que samedi 5 janvier encore, les manifestations de "gilets jaunes" ont été d'une grande violence. La réponse aux casseurs sera sécuritaire. Un renforcement de la loi est envisagé. Participer à une manifestation non déclarée ne serait plus sanctionner par une simple contravention, mais serait considéré comme un délit.

Les casseurs fichés

Le Premier ministre veut aussi identifier et répertorier les casseurs sur le modèle mis en place dans la lutte contre les hooligans dans le football. Une réponse aux syndicats de police qui réclamaient ce nouveau fichier. Les sénateurs ont déjà travaillé sur le sujet et le projet de loi devrait être discuté dès février. Édouard Philippe veut aller vite alors qu'une nouvelle mobilisation est annoncée pour samedi 12 janvier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 7 janvier 2019 sur le plateau du \"20 heures\" de TF1.
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 7 janvier 2019 sur le plateau du "20 heures" de TF1. (ERIC FEFERBERG / AFP)