"Gilets jaunes" : deux policiers renvoyés devant le tribunal correctionnel pour des violences lors de la manifestation du 1er mai 2019

Ils comparaissent pour des "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique". Les faits se sont déroulés dans le cortège parisien.

Le cortège intersyndical à Paris, mercredi 1er mai 2019.
Le cortège intersyndical à Paris, mercredi 1er mai 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)

Pour la première fois depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", deux policiers seront jugés à Paris devant le tribunal correctionnel. Ils comparaissent pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" pour des faits survenus lors des manifestations du 1er-Mai, indique le parquet de Paris. Il est reproché à l'un des deux policiers d'avoir jeté un pavé. Le deuxième policier comparait pour des gifles au visage ayant entraîné une incapacité de travail supérieure à 8 jours. 

Le procureur de la République de Paris indique, par ailleurs, que 146 des 212 enquêtes confiées à l'IGPN ont été clôturées. Parmi elles, 18 affaires ont donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire et 54 ont fait l'objet de classements sans suite. 72 procédures sont toujours en cours d'analyse au parquet de Paris.