Eure : les "gilets jaunes" empêchés de croiser Macron

Les "gilets jaunes" qui avaient fait le déplacement à Grand Bourgtheroulde (Eure) n'ont pas eu accès au lancement du grand débat. Ils n'ont pu ni approcher ni interpeller Emmanuel Macron.

France 3

Un face-à-face tendu près du gymnase de Grand Bourgtheroulde (Eure) où Emmanuel Macron rencontre 600 maires mardi 15 janvier. À coups de gaz lacrymogène, les forces de l'ordre empêchent une centaine de "gilets jaunes" de s'approcher du président. Une nouvelle occasion ratée pour certaines leaders du mouvement, comme Ingrid Levasseur. Mardi matin, l'accès au centre-ville de la commune était filtré : voitures fouillées et passants tenus à l'écart.

Des "gilets jaunes" reçus par Wargon

Interdit, le rassemblement des "gilets jaunes" a eu lieu sur un rond-point à l'entrée du bourg. Les contestataires étaient unis et unanimes contre les méthodes du chef de l'État. À la mi-journée, Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État, a reçu une petite délégation, huée par d'autres "gilets jaunes". Ces représentants lui ont présenté leurs doléances. Dans la soirée, le calme était revenu à Grand Bourgtheroulde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" rassemblés à Grand Bourgtheroulde (Eure), le 15 janvier 2019.
Des "gilets jaunes" rassemblés à Grand Bourgtheroulde (Eure), le 15 janvier 2019. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)