EN IMAGES. Ambiance tendue à Paris, bon enfant à Lyon ou Lille... Tour de France d'un 1er-Mai contrasté

Entre 151 000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, et 310 000 personnes, selon la CGT, ont défilé mercredi partout en France à l'occasion du 1er-Mai. 

Des dizaines de milliers de personnes, militants syndicaux ou "gilets jaunes", ont manifesté dans toute la France mercredi pour le 1er-Mai. A 14 heures, 151 000 manifestants avaient été décomptés par le ministère de l'Intérieur sur tout le territoire. La CGT, de son côté, tablait sur 310 000 personnes. 

>> DIRECT. 1er-Mai : A Paris, des tensions persistent avant la dispersion du cortège

Les manifestations se sont déroulées dans une ambiance tendue à Paris, où des heurts entre "black blocs" et forces de l'ordre ont émaillé le défilé. En régions, des centaines de défilés rassemblant des militants syndicaux et des "gilets jaunes", qui ont profité de cette Fête des travailleurs pour orfaniser leur 25e journée de mobilisation depuis novembre, se sont souvent déroulées dans le calme et dans une ambiance bon enfant. Franceinfo revient en images sur la mobilisation pour cette Fête du travail.

117
TOULOUSE. Des fumigènes bleu, blanc, rouge s'échappent du défilé toulousain, qui a réuni plusieurs milliers de personnes, dont environ un tiers de "gilets jaunes", le 1er mai 2019.  PASCAL PAVANI / AFP
217
PARIS. Des manifestants, "black blocs" et "gilets jaunes" se sont réunis devant la gare Montparnasse, avant le départ du cortège syndical à Paris, le 1er mai 2019. L'ambiance était tendue. MARTIN BUREAU / AFP
317
PARIS. Un "gilet jaune" brandit un drapeau français lors de tensions entre manifestants et policiers avant même le départ du cortège syndical à Paris, le 1er mai 2019.  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
417
MARSEILLE. Un homme avec un masque et un gilet jaune se tient près des forces de l'ordre à Marseille, le 1er mai 2019. Quelques échauffourées ont eu lieu en fin de manifestation en bas de la Canebière, dans la cité Phocéenne. CHRISTOPHE SIMON / AFP
517
PARIS. Une artère bloquée par une barrière de la police près de la place de la Concorde, à Paris, le 1er mai 2019.  KENZO TRIBOUILLARD / AFP
617
LILLE. Des femmes coiffées de capuches phrygiennes, incarnant une Marianne blessée, se sont jointes aux manifestations pour la fête du travail, à Lille, le 1er mai 2019.  DENIS CHARLET / AFP
717
PARIS. Le restaurant La Rotonde, dans le quartier Montparnasse, est lourdement protégé en marge du départ du cortège syndical à Paris, le 1er mai 2019.  MAXPPP
817
PARIS. Un manifestant lance un projectile sur les forces de l'ordre avant le départ du cortège syndical à Paris, le 1er mai 2019.  ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
917
DIJON. Dans la préfecture de la Côte-d'Or, 2 000 personnes ont manifesté dans le calme, le 1er mai 2019. Les slogans anticapitalistes se sont mêlés à "Bella Ciao", à "l'Internationale", aux cris de "Macron démission" et aux "Ahou Ahou" des "gilets jaunes". MAXPPP
1017
PARIS. De nombreux manifestants parisiens ont porté des masques à l'effigie d'Alexandre Benalla.  GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
1117
NANCY. Deux mille personnes ont, elles, défilé pour le 1er-Mai, à Nancy, dans une ambiance calme. MAXPPP
1217
PARIS. Plus de 7 400 policiers et gendarmes étaient déployés à Paris pour encadrer les manifestations. Ici, des tanks de la gendarmerie ont été positionnés, le 1er mai 2019.  KENZO TRIBOUILLARD / AFP
1317
LYON. Dans la capitale des Gaules, 6 200 personnes ont défilé, dans une ambiance relativement calme. Des heurts ont éclaté en fin de cortège.  NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP
1417
PARIS. Un manifestant blessé est escorté par un street medic à Paris, le 1er mai 2019.  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
1517
NANTES. Ambiance calme aussi à Nantes où 3 400 personnes ont défilé pour cette fête du travail. Six personnes ont été interpellées, a précisé la police sur Twitter. SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
1617
PARIS. Ambiance tendue dans le quartier de Montparnasse. Un policier brandit sa matraque devant un manifestant à Paris, le 1er mai 2019.  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
1717
PARIS. Un homme en chaise roulante et vêtu d'un gilet jaune passe devant les forces de l'ordre, alors que l'atmosphère est remplie de gaz lacrymogènes, à Paris.  ZAKARIA ABDELKAFI / AFP