Conférence de presse d’E. Macron : les mesures annoncées largement approuvées mais 71% des Français ne sont pas rassurés

76% des Français ont suivi la conférence de presse, directement ou indirectement, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo publié vendredi, au lendemain de l'intervention du chef de l'État.

Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse à l\'Élysée le 25 avril 2019.
Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse à l'Élysée le 25 avril 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les mesures annoncées jeudi 25 avril par Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse sont largement approuvées par les Français, qui estiment qu'elles répondent aux attentes du grand débat, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo. Mais 71% des Français interrogés qui ont suivi cette conférence ou en ont entendu parler estiment ne pas être rassurés selon notre sondage, sachant que les trois quarts des personnes interrogées ont été exposées à cette allocution.

Dans le détail, les Français sont 73% à approuver la suspension de la fermeture des écoles et des hôpitaux, 69% à être d’accord avec la baisse de cinq milliards de l’impôt sur le revenu, 60% sont pour l’idée de créer dans chaque canton des maisons réunissant l’ensemble des services publics.

Les Français favorables à une retraite mininum 

Sur la question des retraites, 83% des Français interrogés estiment qu’Emmanuel Macron a raison de mettre en place une retraite minimum de 1 000 euros par mois. 75% sont d’accord avec le maintien de l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans et 72% sont pour l’instauration d’un système de bonus pour ceux qui souhaitent cotiser plus longtemps.

Enfin, le fait qu’Emmanuel Macron soit prêt à renoncer aux 120 000 suppressions de postes de fonctionnaires d’ici la fin du quinquennat est salué par 61% des sondés.

Le président n'est pas jugé convaincant

Pourtant, et paradoxalement, selon notre sondage, 71% des sondés qui ont suivi cette allocution de près ou de loin expliquent ne pas avoir été "rassurés". Par ailleurs, 59% des sondés estiment qu’Emmanuel Macron n’a pas tiré les enseignements du grand débat. 54% pensent qu’il n’a pas compris les préoccupations des Français, 52% qu’il n’était pas clair. Les personnes sondées estiment toutefois qu’Emmanuel Macron s’est montré responsable (53%) a montré qu’il savait où il allait (53%) et qu’il a reconnu ses erreurs (52%).

En conséquence, seuls 37% des Français exposés ont jugé le président "convaincant", 63% d’entre eux estiment qu’il ne l’a pas été. Seuls les sympathisants de La République en marche ont été convaincus (à 90%) par la parole du président.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 990 Français représentatif de la population française interrogés par internet les 25 et 26 avril.