Conférence de presse de Macron : les "gilets jaunes" déçus par les annonces de l'exécutif

Les "gilets jaunes" attendaient des réponses concrètes après plusieurs mois de mobilisation. Leur revendication phare : le référendum d'initiative citoyenne, a été écartée par le chef de l'État.

FRANCE 2

Jeudi 25 avril, tous les "gilets jaunes" tendaient l'oreille. Et pour cause, ils attendaient avec impatience la conférence de presse d'Emmanuel Macron. Mais très vite, la déception se lit sur leur visage. Le chef de l'État n'a pas su convaincre les porteurs de chasubles, qui attendaient des actions concrètes. "Il a été au contact de la population et des maires, mais il n'a rien compris. Ici, je vous le dis, on est tous révoltés", prévient un "gilet jaune" dijonnais.

Le RIC écarté

Parmi les revendications phares des "gilets jaunes" : le référendum d'initiative citoyenne (RIC), qui a été écarté par le locataire de l'Élysée. Il souhaite cependant simplifier les conditions de mise en place du référendum d'initiative partagée (RIP). Une annonce qui ne satisfait pas les "gilets jaunes". Une déception qui pourrait bien se traduire lors des prochaines manifestations, samedi 27 avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes manifestent lors d\'une journée de mobilisation des \"gilets jaunes\", le 17 novembre 2018 à Toulouse (Haute-Garonne).
Des personnes manifestent lors d'une journée de mobilisation des "gilets jaunes", le 17 novembre 2018 à Toulouse (Haute-Garonne). (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)