Comment Emmanuel Macron va-t-il renouer avec les Français ?

Le mouvement des "gilets jaunes" trouve de plus en plus d'adeptes. Mercredi 5 décembre, les chauffeurs routiers ainsi que des lycéens et étudiants des universités ont rejoint la fronde. Emmanuel Macron a-t-il ouvert la boîte de Pandore ? Nathalie Saint-Cricq revient sur les contestations sur le plateau du 13 Heures de France 2. 

FRANCE 2

Emmanuel Macron a-t-il laissé la porte ouverte à toutes les contestations en cédant aux "gilets jaunes" ? "Un petit peu, mais il ne pouvait pas faire autrement. Il est logique que tout le monde en profite, que ce soit les lycéens, les étudiants, les routiers ou encore les ambulanciers, qui s'engouffrent dans une espèce de brèche qui a été créée", explique la chef du service politique de France Télévisions, Nathalie Saint-Cricq, qui revient sur ce mouvement de contestations qui trouve de plus en plus d'adeptes, sur le plateau du 13 Heures de France 2. 

Casser l'image de "président des riches"

"Mais là, je pense que l'Élysée devrait faire attention, parce qu'il y a quelque chose qui va se créer ce week-end. (...) Il faudrait donc ne pas céder à la panique, maintenir l'ordre public, être d'une grande fermeté, essayer de raisonner les 'gilets jaunes' et surtout de ne pas céder, puisqu'ils ne sont jamais contents", poursuit-elle. Afin de remonter dans les sondages, et de renouer le dialogue avec le peuple, Emmanuel Macron doit "se débarrasser de cette image de président des riches, du fait de réformes bien expliquées, qui ne donnent pas l'impression que l'inégalité sociale va encore se creuser", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, au sommet du G20 à Buenos Aires (Argentine), le 1er décembre 2018. 
Emmanuel Macron, au sommet du G20 à Buenos Aires (Argentine), le 1er décembre 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)