Annonces d'Emmanuel Macron : "Avec la défiscalisation de la prime exceptionnelle, je vais donner plus à mes salariés"

Une patronne de PME francilienne réagit mardi de manière mitigée aux annonces formulées la veille par Emmanuel Macron. 

Les entreprises vont pouvoir défiscaliser la prime exceptionnelle dès cette année, comme annoncé par Emmanuel Macron.
Les entreprises vont pouvoir défiscaliser la prime exceptionnelle dès cette année, comme annoncé par Emmanuel Macron. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

C'est sur son écran d'ordinateur lundi soir, encore au bureau, que Julie Perier regarde Emmanuel Macron s'exprimer. Cette patronne de PME dans le secteur des assurances, en région parisienne, note sur une feuille le chiffre 100. 100 euros en plus pour les salariés au smic. Elle écarquille les yeux, sa réaction est mitigée. "C'est beaucoup 100 euros, c'est assez surprenant que ce ne soit pas à la charge des entreprises... Je pense qu'on va devoir payer à un moment donné. Et puis OK, super pour les personnes au SMIC. Mais quid des autres personnes ?"

La prime exceptionnelle défiscalisée, "une excellente nouvelle"

Peu d'enthousiasme sur les heures supplémentaires défiscalisées qui risquent, selon elle, de se faire au détriment d'embauches. En revanche, la prime exceptionnelle défiscalisée est selon la dirigeante d'entreprise une excellente nouvelle : "Habituellement je la donnais, cette prime. Mais du coup, avec la défiscalisation, je vais verser plus que d'habitude : ça me motive, c'est une super bonne nouvelle."

Grosse frustration pour Julie Perier sur la taxation des géants du numérique, évoquée mais de manière très floue : "C'est juste inadmissible ! Google, Amazon, etc., ces gens-là contribuent en plus à la pollution et on n'a rien de concret. En tant qu'entreprise, moi j'attends ça." 

Le bilan est tout de même plutôt positif. "C'est un bon début. Il était temps qu'il prenne la parole, j'espère qu'il n'est pas trop tard". Trop tard, ou trop peu, face à des revendications qui, soupire cette quadragénaire, ont tellement évolué.