Cet article date de plus de six ans.

Fraudes : la SNCF envisage d'augmenter le montant des amendes

Le groupe ferroviaire en a assez des fraudeurs, qui seraient de plus en plus nombreux. Alors la SNCF réfléchit sérieusement à doubler le montant des amendes encourues. Le responsable de la lutte contre la fraude, Alain Le Vern, l'annonce sur France Info.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Selon la SNCF, les fraudes aux billets se multiplient depuis plusieurs mois © MAXPPP)

La SNCF en a assez. Selon le groupe ferroviaire, les fraudeurs sont de plus en plus nombreux à tenter et souvent réussir à prendre le train en toute illégalité. Du coup, de nombreuses pistes sont à l'étude pour tenter de réduire ce nombre, dont l'une semble être privilégiée par la SNCF : l'augmentation du montant des amendes encourues par les fraudeurs.

L'idée est lancée par Alain Le Vern, en charge de la lutte contre la fraude au sein de la SNCF : il propose, tout simplement, de doubler le montant des amendes. Car, selon lui, "on a le taux de fraude le plus élevé d'Europe ". Avec sa proposition, le montant de l'amende forfaitaire pour un défaut de billet passerait à 50 euros, auxquels il faudrait rajouter le montant du billet de train "de bout à bout ", quelle que soit la gare à laquelle on est monté dans le train.

Alain Le Vern : "Il y a des pratiques qui sont intolérables"
écouter
Pour Alain Le Vern, l'un des arguments-chocs pour renforcer la lutte contre la fraude est de récupérer ce "demi-milliard d'euros " qui sort chaque année du système ferroviaire à cause des nombreuses fraudes. Au début du mois, la SNCF avait déjà réduit la validité des billets, toujours dans cette idée de réduire la fraude.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.