VIDEO. Quimper fait front contre l'écotaxe

Les manifestants arrivent de toutes parts pour se rassembler. Certains comme Mickaël Cueff, blessé samedi dernier, lancent des appels au calme.

AMBROISE BOULEIS - MATTHIAS SECOND / FRANCE 2

Plusieurs centaines de véhicules de manifestants venus de toute la Bretagne se sont rendus à Quimper, samedi 2 novembre, pour la manifestation contre l'écotaxe et pour l'emploi. Plusieurs manifestants ont appelé à éviter les dénordements, comme Mickaël Cueff qui a eu la main arrachée lors du rassemblement de samedi dernier.

Plusieurs centaines de policiers et gendarmes mobiles sont présents aux abords du lieu du rassemblement. Près de la préfecture et du point de rassemblement de la manifestation, sont stationnés près d'une trentaine de fourgons de CRS ainsi qu'un camion lanceur d'eau et six fourgons de gendarmes mobiles.

"A 18 heures on va lever le camp", a déclaré Olivier Billon, président du syndicat des Jeunes agriculteurs du Finistère. "On peut s'attendre à ce qu'il y ait des extrémistes qui viennent pour casser et rien que pour ça. Nous, on n'est pas là pour ça", a ajouté Olivier Billon. "On va montrer à l'Etat qu'on n'est pas d'accord avec les décisions prises à Paris", a-t-il conclu.

Les manifestants se rassemblent à Quimper, samedi 2 novembre 2013.
Les manifestants se rassemblent à Quimper, samedi 2 novembre 2013. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)